[Critique des Chants de Loss CONCOURS pour la version Collector !]par GuiHatt du GRoG

Les Chants de Loss, je vois ce nom et ce thème sur les réseaux depuis pas mal de temps… puis un kit de découverte que je parcours sans plus que cela n’éveille mon intérêt à cette époque. Puis je commence à suivre l’autrice des romans et a m’intéresser à ses publications et la mise à disposition gracieuse des illustrations et des textes de son jeu de Rôle qu’elle développe avec ses deux amies. Pour au final tenir entre les mains digitales, les textes finaux de ce jeu de rôle dont j’ai la lourde (?!) charge de faire les fiches pour le GRoG !

Et bien j’ai été plus qu’emballé par l’univers et le contexte de ce jeu ! Pourquoi donc :

Tout d’abords, c’est une création francophone originale, par les 3 autrices Axelle Bouet, Emilie Latieule, AlysiaLorétan ( avec la participation de Nicolas Bernard, Yann Décombaz, Gabriel Féraud, Vincent Lelavechef). On a là une certaine garantie de qualité avec ces 7 personnes! Création originale je disais, ouis car en effet, nous allons être amenés à découvrir, explorer, vivre et sans doute mourir sur la lune d’une gigantesque planète gazeuse : Loss. Cette Lune accueille toute une population humaine bigarrée qui s’est installée ici. Personne ne saurait dire comment ni réellement quand, car il semble que nous soyons des migrants, des êtres perdus depuis notre monde natal la Terre. D’ailleurs, il semble qu’il en arrive encore, des Terriens déboussolés et perdus…… Et que les locaux exploitent sans vergogne !

Oui car les société qui nous sont décrites sur ce monde sont violentes et ont bien des côtés détestables : misogynie, religion intégristes, capitalisme et esclavage. Eh bien, la liste fait peur, et va nécessiter de jouer avec des joueurs matures et qui savent faire la part des choses… ça tombe bien, les rôlistes que je connais et que je fréquente sont fait de ce bois, pas d soucis. Mais pour en revenir à ces sociétés, cette violence est assumée et voulue par les autrices, utilisée aussi comme ressort scénaristique ET comme reflet de nos propres sociétés. La religion y tient aussi une part importante avec ses travers habituelles que les hommes lui font subir : établie au départ pour se défendre des catastrophes que peuvent déclencher les Chanteurs de Loss, elle s’est transformée en outils de pouvoir aux mains de quelques-uns et de chappe sur les autres.

La violence de cette société humaine se fait l’écho de la violence de la nature de Loss. En effet, cette Lune, sa flore et sa faune n’ont que faire de nos vies humaines et ne nous accueillent pas avec plaisir… et ça se ressent dans les interactions qui sont décrites dans l’univers et dans les règles du jeu. Elles sont mortelles ! Après tout, nous ne sommes que des intrus sur ce monde, n’est-ce pas ?

Pour en finir avec cet univers, on a une société « Da Vinci Punk »… concept défini par les auteurs, une société Renaissance avec la capacité de développer et produire les inventions de Léonard de Vinci grâce au Loss. Le Loss est ce métal aux propriétés incroyable qui peut servir de source d’énergie, permet de faire voler des navires et peut entrer en résonnance avec certains humains (avec une puissance apparemment incroyable !).

Un Univers particulièrement bien décrit, avec une ambiance particulière et des aventures possibles et des inspirations pour le MJ qui foisonnent. Cet univers avec son ambiance particulière m’a rappelé certaines de mes lectures de romans d’anticipations et de SF de ma jeunesse, cette recherche du ton juste et d’un sens, d’une cohérence forte. C’est donc pour moi un 5/5 de ce côté, BRAVO !

Bon ben ok, mais on joue comment ?! Les Chants de Loss est motorisé par un système originale, bien bâti, qui semble robuste et qui permet à nos personnages de faire des prouesses… si le personnage est prêt à prendre des risques. Bel équilibre donc dans ce système « gritty », qui ne pardonnera pas beaucoup car il se veut « réaliste ». En gros, une lame qui traverse le corps fait très mal et le personnage risque d’être bien handicapé. C’est pas si mal car cela permet aussi de forcer nos joueurs à un peu de circonspections et d’essayer la négociation et la diplomatie avant de taper sur tout ce qui bouge ! Encore une fois un aspect très positif et cohérent avec l’univers que ce système de jeu.

Cerise sur le gâteau : les autrices ont fournis un pack complet. Il y a donc des scénarios avec la boîte de base, il y a les secrets de l’univers dans la boîte de base. Tout est donc là pour vous permettre de démarrer sur les chapeaux de roues ET de commencer à semer les éléments de secrets pour que vos personnages joueurs les découvrent tout doucement. Approche qui me plaît beaucoup.

Une TRES belle réussite, avec de multiples supplément en approche : joie !

GuiHatt

3 J'aimes

Un grand merci, de tout coeur !!!

1 J'aime