Détecter les Chanteurs de Loss?

Ha, on m’a reporté cette question sur un forum : est-ce qu’on peut détecter les Chanteurs de Loss ?
Hé ben NON. Il n’y a aucun moyen efficace et aisé à appliquer pour détecter un Chanteur de Loss.

Extrait du Livre 1 : Seuls les chamans San’eshe et, dit-on, certains chamans Dragensmanns semblent en mesure de repérer efficacement les signes avant-coureur de l’Eveil d’un Chanteur, mais ils n’enseignent pas leurs secrets.
La seule manière connue de vérifier si quelqu’un est Chanteur de Loss, c’est de le mettre face à un danger qui menace sa survie immédiate. Le Chant de Loss est instinctif et avant tout dominé par la peur. L’urgence de se battre pour rester en vie face à l’imminence de sa fin provoque la première tentative à Chanter : on appelle cela l’Eveil ; et c’est le plus souvent violent.

Mais pourquoi cette question ? A cause des romans. Il y a en effet deux personnages, dès le premier tome, qui semblent être capable de pressentir qu’ils sont face à une Chanteuse de Loss. Ceci dit, Sonia est une San’eshe et a été éduquée chaman et Jawaad repère cela grâce à l’artefact qu’il porte à son cou. Dans les deux cas, ça ne semble pas facile pour eux et il faut être proche pour parvenir à le vérifier. Et dans tous les cas, l’un comme l’autre n’y parvient qu’en sentant le prémice de l’Eveil, quand le stress commence à réveiller le Chant et que ce dernier tends à faire résonner le loss-métal environnant. Il est à parier que devant un Chanteur de Loss calme et maitre de lui, l’un comme l’autre ferait chou blanc et ne pourrait rien savoir.

Vala ! Donc, non, y’a aucun moyen efficace de détecter les Chanteurs de Loss si on est pas chaman (et encore, pas tous et même eux ont du mal) ou sans un moyen rarissime et exceptionnel comme l’artefact de Jawaad, qui est quand même un gros porteur d’emmerdes à lui tout seul.

1 J'aime