Nouvelle critique suite à partie d'introduction (copie de post FB)

Je remets ici une copie de mon post sur FB:

Alors… comme promis à Axelle et suite à notre petit échange… un retour « technique » sur notre playtest de CDL.


Encore merci Lucas qui a bien voulu nous préparer un scénar et le masteriser en ligne!

Jill et Valentin étaient également de l’aventure… (NB: cf. le sujet sur le scénar en pleine tempête, Lucas y a détaillé notre partie!)

Si vous voulez commenter ce qui suit… (je vais aussi le publier sur le fofo CDL)


Alex au rapport:

A vrai dire… je suis plutôt séduit, même si le côté « pari » du jet de dé est finalement plus limité que je ne le pensais (en gros les annonces d’exploits présentent un risque limité si on a bien préparé le coup… il faut gérer ses fursas et ses aspirations et savoir additionner rapidement carac talent et bonus pour prendre un risque finalement très mesuré…

Mais ça ne me dérange finalement pas… ça rend le jeu très narratif et permet au PJ de prendre en main la narration.


Il y a une petite disproportion de conséquence entre les 1 et les 10 explosifs…

Car comme les prises de risque sont souvent très mesurées, un 10 qui explose n’amène rien de plus qu’un 10 normal puisque ça ne change rien au nombre d’exploits… Par contre, un 1 te mets presque systématiquement dedans, voire très lourdement… En fait il faudrait presque que les 10 explosifs donnent des exploits gratuits ou des fursas pour « payer l’explosion du 10 ».

Bon ceci dit, le jeu n’a pas vraiment besoin de ce genre de coup de pouce et malgré une avalanche de 1 foireux (surtout moi et le guerrier) on s’en est très bien sortis!


L’init:

(NB pour les lecteurs: système d’échelle d’init ou chaque action coûte des points et on descend petit à petit le long de l’échelle jusqu’à ne plus avoir d’init dispo, donc plus d’action et passer au tour suivant)

J’adore! Par contre du coup ça la rend vraiment très vitale pour les combats et gare à un combat avec des PNJs blindés en bonus d’init, ils te rincent un groupe de PJs en 1 round…

Je l’ai vécu avec mon ombre, jet d’init à 16 avec mes poignards de lancer en main… Pum! 2 actions avec des exploits bien placés pour avoir le +1D10 et j’ai tombé 2 gars et après j’étais encore à 14 et j’ai pu dégainer avant de rentrer dans les autres inits…


Contre-attaque: EXCELLENT justement pour permettre à un guerrier de briser le cercle vicieux de l’init et reprendre la situation en main… donc il y a des échappatoires à une init foireuse et si j’étais guerrier je crois que je prendrais ma première spé en contre-attaque (c’est possible??? pas vérifié, je suppose que oui…)


Combat: effectivement ils sont mortels et finalement assez rapides! J’aime bien la règle des « brutes » (ou « sbires », je ne sais plus le terme dans le jeu) qui permet vraiment du mode « héroïque » et narratif…


Voilà, plutôt très positif donc…


A peine négatif: chaque action où on prend un risque appelle un jeu de calcul mental quasi-nécessaire avant la prise de risque: « carac+talent+bonus de valeur (le +0/+1 ou +2 en fonction des valeurs)+bonus de spé + bonus de classe + bonus de matos »

Avec ce total on réfléchit aux fursas et inspirations bonus… bref, bp de calcul mental avec plein de petits bonus qui s’ajoutent… pour ensuite décider le risque qu’on prend aux dés pour éventuellement 1 exploit de plus…

ceci dit… on se laisse prendre au jeu et on a tendance à prendre quelques risques (mesurés) pour aller chercher cet exploit de plus !

J’imagine très bien certains PJs ne pas prendre ce risque… mais c’est leur problème héhé !

Oh! j’allais oublier: excellente chose sur la mortalité des combats, ça va inciter les PJs à trouver d’autres issues au combat, et même pour un combat commencé à éviter d’aller systématiquement vers le combat à mort!

On l’a fait sur le gros vilain, quand on l’a isolé, on l’a amené par la menace et l’intimidation à se rendre plutôt qu’à se battre bêtement jusqu’à la mort… c’est aussi dans l’intérêt des PJs car un mauvais coup de ce boss et l’un de nous pouvait être durablement hors de combat…

Donc ça aussi ça me plait !


Donc à part ce jeu de calcul un peu laborieux du fait des nombreuses sources à prendre en compte pour le calcul, le retour est très positif et j’en suis arrivé à conclure par cette maxime:

« Sur Loss, un exploit n’est pas le fruit du hasard, mais bien le résultat d’une volonté appuyée par les moyens que l’on se donne pour y parvenir! »

En clair: on ne fait pas de grandes choses par hasard, sur un jet de dés inattendu ou inespéré.


1 J'aime

J’adore ce compte-rendu merci encore de le partager ici !