Première tentative de campagne

Bon ! Petite interlocution rapide… Je m’essaye a ma première campage de long terme sur un Jeu de Rôle en tant que MJ - a l’exception d’une fois sur un système fan made mais moins sérieux - donc… Je vais relater ici la tentative histoire de fournir un peu de divertissement !

Cela expédié et sans plus attendre, présentons brièvement les acteurs :

  • Xiong Zhen : Jeune homme originaire d’Helmaris, il est étonnant de le croiser si loin dans le sud. Autrefois Noble de l’Empire de Rubis et destiné a prendre la tête de sa famille lorsque son père atteindrait l’age mûr pour se retirer, il semble aujourd’hui tracer sa route bien loin de sa terre, en tant que mercenaire, sans jamais évoquer son passé… Digne, et honorable, il semble avoir trouvé pour les temps qui courent une place en tant que garde du corps d’un petit marchand ambitieux de la Cité qui ne dort jamais.

  • Freyja : Personne ne s’attendrait, en venant a Armanth, a croiser au détour d’une transaction marchande une aussi impressionnante guerrière des Neiges-Dragons, encore moins en tant que garde du corps. Véritable force de la nature, et jurant avec l’Hemlaris a ses cotés, c’est pourtant ici qu’elle a choisit d’aller faire ses preuves, avant de rentrer chez elle plus sage et plus forte dans l’espoir d’être digne de chevaucher les Dragens avec ses frères d’armes. Il fut pourtant dit du Chaman de son clan qu’un plus grand destin l’attendrait…

  • Salim : Nul ne sait d’où sort cet énergumène, apparu du jour au lendemain dans la sphère des marchands d’Armanth. Petit négociant, fort modeste, il démontre pourtant un vif appétit pour les affaires, et un instinct remarquable pour suivre l’argent la ou il va. Fils de rien, élevé a la dure par le capitaine de l’Exocet, il hérita de ce dernier a sa mort, et de ses dettes auprès du Conseil des Pairs, qu’il entends bien payer jusqu’à la dernière pour se graver sa place dans le monde, accompagnés de ses deux gardes du corps.

Et c’est par un petit coup du destin que tout se petit monde se retrouva a Armanth, débutant leur aventure par un simple - quoi que pas tant que cela - contrat d’un bien connu Argravio Vierra, recherchant un mythique navire disparu.

J’essayerais de faire des retours de parties ici, afin de vous faire suivre leurs aventures qui, si elle commencent avec les scénarios amenés avec les livres, tendrons progressivement a s’en écarter.
Ayant déjà fait jouer le premier scénario il y’a un bon moment ( deux mois ), et faute de vacances n’ayant pas refait de session entre temps je vais simplement résumer les retombées importantes du premier scénario :

  1. Les PJs ont recruté Luciano Monssa, après avoir réussit a convaincre les Sbires l’agressant d’abandonner pour cette fois, et qu’ils seraient payés au retour de Luciano. Si ceux-ci n’étaient pas forcément motivés par de simple paroles, le Keshaï de Xiong Zhen, et la Dragensverd de Freyja furent suffisamment intimidants pour les convaincre que rester en un seul morceau était la meilleure des options a prendre.

  2. Ayant prit au dépourvu l’homme qui les suivait dans le port, le groupe fut mené devant Lucrèce Amilliano a bord de la Foi de Gonord. Si celle-ci avait apprit que Salim avait été engagé par Argravio, elle ne s’attendait pas forcément a voir débarquer un Hemlaris ET une Dragensmann; qui n’aidèrent pas a rendre la situation moins tendue. Finalement, et malgré les menaces de Lucrèce, Salim prétexta « devoir peser le pour et le contre avant de prendre une décision » pour s’éclipser sans trop se mettre Lucrèce a dos afin de ne pas compliquer le reste de leur recrutement avant le départ du Coeur Vaillant. Ils se payèrent même le luxe de recruter quelques bons profils de plus pour Agravio; et un supplément de paye de 50 Andris pour Luciano - Argravio ne s’y étant pas vraiment opposé, ravi d’aider un homme compétent, qui pourrait lui être utile plus tard -.

  3. Malgré la panique de l’équipage, ce fut Xiong Zhen qui permit la résolution de la situation sans drame, surprenant tout le monde part ses connaissances en Zoologie; issues de son enseignement assez étendu dans sa jeunesse Noble, en convaincant l’équipage de surtout ne pas mettre en branle le navire, et de se faire le plus immobile et silencieux possibles pour ne pas attiser la curiosité de la créature.

  4. Après une course poursuite soutenue, la Foi de Gonord finie par aborder le Coeur Vaillant, déclenchant une bataille sanglante sur le pont de celui-ci. Mais, malgré l’urgence de la situation, Xiong Zhen et Freya eurent la bonne idée de couper les cordages et les grappins liant les deux navires tandis que Salim, s’improvisant capitaine de par sa formation a manœuvrer l’Exocet, parvint grâce a de très beau jets, a briser la manœuvre d’abordage pour reprendre la route, forçant Lucrèce a sonner la retraite, celle-ci décidant de ne pas risquer inutilement plus d’hommes… En effet, ayant pu avoir un aperçu des forces du Coeur Vaillant, elle était maintenant sure de sa victoire sur terre et n’aurait qu’a attendre que sa proie n’accoste la ou elle se rendait pour frapper.
    Plusieurs Ordinatorii trouvèrent la mort, deux furent cependant fait prisonniers, et gardés a fond de cale pour le reste du trajet.
    Grâce a de très bons jets de navigation, et les quelques dommages effectués aux voiles de la Foi de Gonord, le navire pu prendre une petite avance confortable cependant.

  5. A terre, si le contact avec les autochtones fut de prime abords un peu difficile, ce fut grâce a Salim et ses grandes compétences linguistiques, développées au fil de ses années de commerce a travers les mers de la séparation, qui lui permirent de reconnaître certaines racines communes avec l’Athemaïs, et apaisèrent les tensions.

  6. Après une longue soirée de délibération avec Nomy et la reine Shaïla, le groupe trouva un moyen de négocier l’accès au lac volcanique, parvenant a faire comprendre les risques qu’encouraient les habitants de l’île si Lucrèce parvenait a s’emparer de celle-ci, et de ce qui se trouvait sur leur lieu sacré. Aussi, si eux mêmes ne pouvaient s’y rendre, dans tous les cas, une fois arrivée, Lucrèce s’y rendrait, dans des termes bien moins plaisant.
    Parvenant, en plus, a argumenter que ce qui se trouvait dans le cratère pourrait offrir aux insulaires une chance de se défendre, Nomy et Shaïla finirent par voir cela comme une intervention sacrée d’avoir placé la le Gardien, et permis aux explorateurs d’arriver auprès d’eux avant l’Hégémonie.

  7. Conscients du désavantage technologique du peuple de l’île, mais aussi de l’arrogance de Lucrèce et de la foi inébranlable qu’elle porte envers ses hommes, les adventores décidèrent d’exploiter au mieux l’avance qu’ils avaient réussi a prendre tant par leur navigation, que l’ingéniosité rhétorique leur ayant permis un accès rapide au Gardien.
    Amassant ce qu’ils pouvaient de poudre sur le Coeur Vaillant, et descendant le gardien le plus près du village possible, ils firent descendre les canons de celui-ci pour les traîner au village avec l’aide des insulaires pour les disposer en arc de cercle entre les huttes, tournés vers l’orée de la forêt menant a la côte ou ils avaient accosté précédemment.

  8. Si Lucrèce était sure des compétences de ses hommes - et a raison -, elle ne s’attendait surement pas a ce qui allait suivre. Leurrée, elle et sa cohorte, vers le village par les adventores, elle ordonna une charge sur celui-ci qui, qui fut répondue par une salve de tirs de canon, décimant la moitié de ses troupes.
    La lutte qui s’en suivie fut sanglante, les insulaires perdant tout de même quelques vies, ainsi que les marins du Coeur Vaillant mais, a cause de l’avantage tactique exploité par les adventores, le combat fini par tourner en la défaveur de Lucrèce qui, après avoir affronté Xiong Zhen en duel; qui n’en avait que le nom en rapport a la différence de compétence entre les deux, et battu celui-ci, elle fut forcée d’admettre sa défaite face aux pertes subies par son escouade.
    Ordonnant a ses hommes de cesser le combat, après la promesse des adventores qu’ils seraient traités dignement, et ramenés a Armanth, elle fut, elle et ses hommes, faite prisonnière a bord du Coeur Vaillant.

  9. Epilogue. C’est avec le Gardien, des bons liens tissés avec les insulaires et une promesse de plaider leur cause a Armanth, et un Argravio Vierra ravi de l’aide des PJ, et du dénouement de cette affaire, que les adventores rentrèrent en ville. Le Gardien fut remit a Armanth pour être étudié, tandis qu’Argravio Vierra devint Maître-marchand.
    Lucrèce, quant a elle, ruminera sa défaite aux mains des PJ qu’elle avait clairement sous estimée, tirant trop d’arrogance dans ses compétences. Sévèrement réprimandée par l’Eglise pour son échec, elle fut réaffectée ailleurs dans les mers de la Séparation, après avoir été rétrogradée… Et « devrait s’estimer heureuse que cela ne soit pas pire ». Néanmoins, Lucrèce n’'a pas dit son dernier mot.

Globalement, entre des grands coup de chance des dés, et de très bonnes idées et initiatives, ce fut un très bon premier scénario sur une durée de 8h30 de jeu, qui a clairement vendu mes PJs au jeu. Ne reste qu’à attendre que Salim finisse ses vacances et soit de retour pour enchaîner sur Panier de Crabe ou les choses commenceront a se complexifier…
Car en plus des convives invités, se mêlera a la fête le début de leurs ennuis…

Qui plus est, d’autres semies-sessions interviendront ici et la, centrées sur le passé de certains personnages ( un bon moyen de leur faire découvrir leurs pays respectifs et l’univers, avant que le scénario ne les y mènent tous ).

Voila voila pour un premier poste. En espérant que ça ne soit pas trop long, ou mal amené a la lecture !

3 J'aimes

Je pense que @yanndecombaz sera ravi de lire ce compte-rendu de scénario qu’il a écrit et bichonné lui-même avec passion ! En tout cas, merci pour cela, j’ai pris plaisir à lire ces aventures !

Super intéressant à lire (encore plus vu que je n’ai pas encore fait joué dans les CdL) :slight_smile: !
Quel était le premier scénar utilisé (je ne crois pas avoir vu le nom du scénario) ? - je pense avoir trouvé, serait-ce « à la recherche du gardien » du supplément voyage :slight_smile: ? Je n’ai pas encore lu le supplément…

Tu penses faire des scénarios entièrement en flash-back quand tu parles de « faire découvrir leurs pays respectifs » en jouant des sessions « centrées sur le passé de certains personnages » ?

Sais-tu dans quel ordre tu penses jouer les scénarios disponibles (si tu penses en faire jouer d’autres que « panier de crabes »…) ?

Merci pour ce compte-rendu :slight_smile:

Yep ! C’est le premier scénario du supplément Voyages. Celui-la et « Panier de Crabes » sont plus simples que les scénarios du livre Secrets a mettre en place, car plus « linéaires ». Je pense qu’ils sont plus simples pour débuter afin de laisser aux joueurs le temps de prendre la température avant d’embrayer sur Elsa qui est un peu plus massive et fournie.

Oui’p. C’est l’un de mes joueurs ( Xiong Zhen ) qui est aussi notre MJ de La Légende des 5 Anneaux qui a un peu initié ce mouvement chez nous et il est vrai que c’est assez sympa pour permettre de découvrir des trucs très liés a son perso’ qui ne seront pas forcément abordés de suite sinon. Par exemple pour Xiong, j’ai prévu de le faire revenir un jour en Hemlaris, mais ça ne sera pas pour tout de suite ( surtout de la manière dont il l’a quitté ).
J’ai la chance d’avoir des PJ qui me fournissent beaucoup d’informations liées a leur background pour pouvoir ensuite le narrer et leur permettre; en pouvant interagir dedans, de « l’écrire » narrativement en le jouant, tout en me permettant en tant que MJ d’avoir un contexte précis sur comment les PNJ impliqués dedans l’ont vécu et répondront a revoir le personnage un jour.

Pour ce qui est des autres scénarios j’ai prévu d’enchaîner sur Panier de Crabes, puis sur Elsa; dont la raison de la présence des PJ s’expliquera par un PNJ lié a l’histoire personnelle de Salim, qui apparaîtra d’ailleurs dans Panier de Crabes.

Pour ce qui est des scénarios dans Elsa même je ne suis pas encore sur, Salim revient une semaine ce mois-ci avant de repartir pour un petit mois, donc je ferais peut-être jouer « Bâtard ! » sur des rerolls de One Shot, et faire en sorte que le scénario se soit déroulé un peu avant les événements de la campagne principale, pour que les actions des joueurs impactent tout de même le décor qu’ils re-découvriront sur leurs personnages principaux… Je me tâte.

1 J'aime

Super ! C’est une chance d’avoir des joueurs qui créent beaucoup de background je trouve :slight_smile: !

Et tu leur as donné combien d’xp jusque là ?

Je lirai les scénarios du livre voyage pour me donner une meilleur idée et pouvoir comparer avec ton compte-rendu :slight_smile: ! Merci

1 J'aime

Bonne question, il faudrait que je revérifie sur leurs fiches… Je te redirais ça !

2 J'aimes

Alors, premier message pour répondre a Elethorn ! Je leur avait donné 5 Xp sur le premier scénario, et je crois qu’ils ont eu le max possible sur Panier de Crabes. ( Je suis un peu généreux sur les premier scénarios, histoire de les laisser s’amuser un peu a explorer les systèmes de « pex », avant d’être un peu plus « dur » sur la suite ).

Résumé de la session de Panier de Crabes sous peu !

1 J'aime

Panier de crabes ! C’est parti pour le résumé…

Plusieurs semaines ont passées depuis la découverte d’Isla Vierra; la nouvellement nommée. Le Gardien, rapporté a bon port, fut dessossé. La machinerie de son canon expérimental fut acheminée vers les plus hauts savants de la cité pour tenter d’en reproduire la technologie, tandis que son armature externes, et la proue du navire, furent eux ramenés au musé de l’Elegio afin d’y être exposé comme l’un des nombreux trésors d’Armanth.

Nous retrouvons notre groupe d’Adventores au hangar de l’Exocet, le navire de dont a hérité Salim; et les dettes qui y sont liées, a la mort de son mentor, entre deux petites négoces. Frappe a leur porte un esclave de leur ami Argravio Vierra, les invitants a un repas que notre commerçant identifie aisément comme un faux-couvert pour prendre l’avantage dans les négociations entre Vierra et ses opposants.

  1. Le Festin : Si Salim fait ton sur ton, et que Xiong Zhen parvient a naviguer les eaux tumultueuses de la négoce d’Armanth de par la proximité entre celle-ci et l’Empire de Rubis, il va sans dire que Freyja dénote fortement. A table, des alliances se nouent ici et la. Xiong fait la rencontre de Mustafa; un marchand des fanges, et Kassandre, l’une des rares femmes présente a la réception, et représentante d’affaire de son père Kassius de Nashera, tous deux ayant leurs propres intérêts financiers dans les affaires de Vierra et venus assister aux échanges entre celui-ci et ses opposants.
    De leur coté, Salim et Freyja feront la connaissance d’un ami d’Hakaam; venu avec ceux-ci, et dénotant avec les traditions d’Armanth : Nabil Abd Manaf. Nabil est un commerçant rusé, se taillant progressivement sa place dans la cité; et les comptoirs des mers de la séparation au passage, et grand amateur d’art; d’ou qu’ils soient. Salim semble y voir un égal et une promesse de partenariat, sans se douter que Nabil; lui, ne voit jamais autour de lui que de nouveaux outils et pions.

Puis vient la mort de Shaamil, tombant tel un cheveux sur la soupe. Vierra, rapidement accusé et emmené par l’Elegiatorii, demande l’aide de nos aventuriers, sous les injures de certains de ses opposants, l’accusant d’avoir assassiné un opposant politique sous son toit.
Hakaam quant a lui sera prompt a faire retirer le cadavre, qu’aucun de nos adventores n’aura fouillé ou examiné. A l’inverse, ceux-ci auront demandé a faire rassembler les esclaves de Vierra et ses employés, pour les faire interroger; tandis que Xiong ayant reniflé une curieuse odeur dans le gobelet du marchand, aura confié celui-ci a Freyja pour qu’elle le conserve comme preuve.

  1. Le début de l’enquête : Bien vite, les PJ apprennent que les goutteurs ont bel et bien fait leur travail, mais que Corina a entrevue Shaamil verser quelque chose dans son propre verre avant sa mort. Rapidement convaincus qu’il y’a anguille sous roche, et que Vierra serait innocent, ils se décident enfin a aller fouiller le cadavre qui… N’est plus la. Shafeeq et Hakaam; et leurs esclaves, ayant déjà fait porter le corps a la demeure du défunt. Conscient de la future veillée funèbre, le groupe s’y dirige prestement après avoir demandé a un membre de l’Elegiatorii de leur servir de guide; mais aussi de preuve de bonne foi car ils se doutent que de lourdes suspicions puissent peser sur eux aussi. Néanmoins, a cette heure tardive, ils ne rencontre qu’une grille fermée, et un esclave leur apprenant que si la veillée funèbre est en effet en préparation, ce n’est guère par les membres de la famille déjà au lit mais leurs esclaves. Sur cette première soirée, les adventores rentrent finalement de nuit au port, pour aller dormir.

  2. Un allié inattendu : Le deuxième jour, alors que le groupe remonte en début de journée dans le quartier de l’Elegio, les adventores décident de faire un détour par le palais de l’Elegio de manière a en apprendre plus sur la procédure de jugement. Mené devant le Capitaine Cortez, ils apprendront de celui-ci que le procès d’Agravio est déjà en cours, et que les Elegiatorii ont déjà apporté les preuves en leur possession ( globalement, juste le gobelet a l’odeur d’amande ). Demandant si apporter de nouvelles preuves pourrait aider, ils apprendront qu’un petit « pourboire » pour les frais de dossier pourrait en effet leur assurer que le Capitaine face parvenir de nouvelles preuves a qui de droit sans trop tarder.

Avec cette nouvelle assurance, ils se dirigent alors vers la demeure de Shaamil pour la veillée. Profitant qu’il soit occupé; et commençant a le soupçonner - étant celui qui aurait le plus a gagner dans l’affaire -, les joueurs décident d’aller poser quelques questions a Shafeeq. Lui demandant si Shaamil avait une santé fragile ou prenait une quelconque médecine, celui-ci leur apprendra que Shafeeq avait une santé de fer, et refusera catégoriquement d’entendre l’interrogation de Salim quant a l’utilisation de substances récréative. Cependant, ces questions orientés l’amèneront a parler de l’échange de fiole qu’il a aperçu, et a soupçonner lui même le fils de son ami.
Apportant sa bénédiction envers l’enquête menée par les PJ? Il leur demandera de le tenir au courant des avancées de l’affaire, et proposera son aide si il y’a besoin d’aller jeter un oeil dans les quartiers de Shaamil.

( Petite pause, la suite sous peu ! )

1 J'aime

S’infiltrant avec audace, en pleine journée, dans les quartiers privé de la maison de Shaamil; bien aidé tout de même par les diversions engendrées et par Shafeeq, et par Salim, Xiong Zhen parvient a s’introduire dans le bureau privé de la famille, et découvrir la lettre abandonnée, et une fiole frappée d’une guêpe. Prenant la lettre, il décide néanmoins pour l’instant de laisser la fiole afin de ne pas pouvoir être accusé d’être en sa possession, et portera le tout a Shafeeq. Celui-ci décidera de récupérer la lettre, et d’aller récupérer la fiole plus tard pour s’assurer qu’elle ne vienne pas a disparaître si Hakaam avait soudainement l’intention de cacher ses traces…

  1. Suspicions en tous genres : Un peu perdus dans leur enquête, les adventores commencent a chercher pourquoi Hakaam; visiblement coupable, aurait reçu une telle lettre, et si un tiers parti serait en réalité impliqué. Le groupe se dirige alors vers l’auberge de l’« Oie et le Canard », pour commencer par enquêter sur cette fameuse lettre. Confrontant le tavernier, ils se heurtent face a un mur, les enjoignant a commander mais a ne pas poser trop de questions… Convaincus qu’il sait quelque chose, Salim tentera de lui extirper les vers du nez, mais sera rembarré prestement, et décidera de passer; avec ses gardes du corps, a l’étape suivante…

  2. La piste du poison : Recherchant a travers la ville, nos aventuriers se mettent en quête d’un apothicaire capable de créer et vendre soit du vomitif, soit du poison. Il est évident qu’aucun homme d’honneur ne s’abaisserait a commercer ce dernier, et c’est a grand peine qu’ils finissent par tomber sur un vieil apothicaire un peu mieux installé que les autres qui; envoyant son jeune apprenti en arrière boutique faire l’inventaire des stocks, confiera a Salim et ses amis le nom de Fluvio Rovito… Et dans quel Quartier le trouver.

S’éloignant en bordure d’Armanth, dans les quartiers les moins bien fréquentés, les adventores se retrouvent a naviguer la débauche et les ombres, jusqu’à obtenir d’une femme de passage les renseignements qu’ils quêtent : Son Maître s’achèterait certains produits auprès d’un apothicaire clandestin, se trouvant dans un vieil entrepôt prétendument abandonné sur une partie des docks en général peu employée. S’y rendant, ils découvriront en effet derrière une vieille porte branlante en bois un grand drap noir, étouffant la lueur des torches d’une petite boutique bien plus organisée et meublée qu’ils ne l’auraient imaginés. Fluvio Rovito est un commerçant actif, et prisé, et cela se ressent sur l’état de son échoppe habilement camouflée.

Ayant entendu les rumeurs courant sur la « cour des ombres » d’Armanth, et ayant rapidement compris que Fluvio était un de ses acteurs, de près ou de loin, nos adventores décident de ne pas adopter une posture trop inquisitrice, et prétextent être a la recherche de certains produits. A la mention du vomitif, Fluvio mentionnera qu’il lui arrive d’en faire, et tiquera un peu plus lorsque nos aventuriers parleront de poison; et plus précisément de Cyanure. Si ceux-ci sont maintenant sûrs que Fluvio détient des informations capitales, ils ne se doutent pas que lui même voit assez clair dans leur jeu… Néanmoins, ils décideront de ne pas pousser leur chance trop loin, la nuit s’apprêtant a tomber et une tempête se levant, ils s’excuseront auprès de l’alchimiste, pour rentrer au hangar de l’Exocet.

  1. Une journée chargée : Se rendant rapidement dans le Quartier de l’Elegio au matin, notre groupe apprendra qu’un verdict a été rendu pour Argravio Vierra. Celui-ci est reconnu comme coupable, et sera pendu sous quatre jours. Le pas plus vif, les PJ se rendent alors a la demeure de Shaamil a nouveau pour s’entretenir avec Shafeeq. Les recevant, celui-ci leur demandera cependant de le contacter par le biais d’esclave a partir de maintenant, pour convenir de lieux de rendez-vous dans la cité loin des oreilles indiscrètes des serviteurs d’Hakaam, pour ne pas attirer son attention.
    Mis au courant des potentiels liens du fils de son ami avec un empoisonneur, Shafeeq craindra d’avantage les manigances d’Hakaam, et enjoindra les enquêteurs a faire le plus attention possible.

A partir de la, les PJ décident de se séparer, dans le but de gagner plus de temps car, justement, celui-ci presse. Salim ira au plus proche rencontrer Nabil abd Manaf pour l’interroger, ayant quelques suspicions sur lui, pendant que Freyja rejoindra l’Oie et le Canard pour s’enquérir de cette curieuse missive, et Xiong Zhen retournera auprès de Fluvio; avec la fiole récupérée par Shafeeq, se sentant plus a l’aise a naviguer dans ce climat de coupe-gorge.

A la demeure d’Abd Manaf, Salim retrouvera un Nabil accueillant, l’invitant prestement dans sa demeure. Si celui-ci a l’air charmant de prime abord, il est en réalité en train de jauger Salim et ses acolytes, et leur valeur, pour en apprendre plus sur eux. Mis au courant de l’affaire et d’une partie des informations du groupe d’adventores, il affirmera ses positions… De prime abord ami avec Hakaam, il rappellera que l’amitié et le commerce sont deux choses différentes, et que si tout portes a croire qu’Hakaam est un fils éploré mit « trop vite » a la tête de l’entreprise de son père, et « peu sûr d’être a même de lui succéder », lui même affirmera que Shaamil était moins bon homme d’affaire qu’il n’y paraît, et qu’il était venu ce soir a la soirée d’Argravio afin de juger de la concurrence et potentiellement virer ses pions d’un marchand a l’autre… Quant a qui tirerait le mieux dans cette affaire ? A son avis, Vierra lui même, mais il ne serait pas assez fou pour s’auto-accuser. Auquel cas, peut-être un proche de Vierra, ou un subordonné…
Salim, psyché d’état, tentera lui même de jauger son « adversaire », mais se rendra rapidement compte que Nabil est un très habile orateur, ne parvenant aucunement a lire a travers ses intentions.

De son coté, Freyja ne perdra pas de temps… Informée par Shafeeq que Mosses est certes strict et ferme, mais a en horreur la violence, il n’en fallu guère plus pour mettre la Dragensmann en marche. Devant le refus de parler de l’homme, et les quelques remarques désobligeantes, elle se sera munie d’un des tabourets alentours pour le fracasser a même une table, créant un silence fort gênant dans la salle. Et envoyer ses gros bras rouler des mécaniques ne fut pas d’une grande aide pour le tenancier, vu qu’ils baisseront fort vite des yeux devant le colosse nordique et l’énorme dragensverd siégeant dans son dos. Finalement, devant la promesse de Freyja de ne jamais remettre un pied dans son établissement, Mosses lui confiera avoir vu un homme rencontrer un petit notaire passant de temps en temps; vêtus de vêtements d’un rouge criant, s’entretenir il y’a quelques soirs dans un salon privé. Répondant au nom de Cesare Gagliardi, il logerait au second étage d’un bâtiment de la rue de la Dyme, celui ou un Ghia-tonerre orne la façade, peint par les enfants du quartier.

Enfin, Xiong Zhen quant a lui reprit le chemin de l’entrepôt « abandonné », pour confronter Fluvio. Avouant être en train d’enquêter sur le meurtre, il lui rapporte la fiole prise dans le bureau de la demeure de Shaamil afin de vérifier qu’il s’agissait bien de son oeuvre, et d’un vomitif. Confirmant le produit, Fluvio argumentera qu’il ne peut guère parler de ses clients, ce a qui Xion Zhen prendra l’initiative de proposer un retour de service de la part d’Argravio une fois innocenté; avant même que l’apothicaire ait a argumenter préférer des faveurs a un payement. Ravi de cet entretient et de cette offre, il demandera a l’Hemlaris de jurer sur l’honneur de tenir ses promesses et passer le mot a Vierra, et lui apprendra que le vomitif fut acheté par un jeune homme a la peau de bronze, dans la trentaine, les cheveux noirs et l’allure de celui qui « possède l’endroit », avec une « tête de petit con ». Malheureusement, reprenant la route vers le point de rendez-vous avec le groupe et Shafeeq, le jeune homme se mit en tête que cette description ne pouvait coller qu’a une personne : Nabil…

( Nouvelle pause ! A suivre ! )

Il apprendra, par ailleurs, qu’une jeune femme aux longs cheveux noirs, et l’air maligne, avait commandé le cyanure plusieurs jours auparavant; celle-ci utilisant par contre un nom - peut-être même le sien -, « Muda Venière ». Avec ces informations, Xiong Zhen rejoignit sous une pluie battante ses compagnons a la place des Trois Lances, pour faire le point avec eux et Shafeeq.

Apprenant les informations de Freyja, le groupe se décide a rendre une petite visite a ce Cesare pendant que Shafeeq retourne tenir Hakaam a l’oeil, pour éviter qu’il ne tente de quitter la ville prématurément.
Approchant la porte de la demeure de Cesare et se faisant savoir, les adventores entendent dans la ruelle arrière un grand craquement de bois. Ni une, ni deux, Freyja dévale les escaliers pour s’élancer vers celle-ci tandis que Xiong enfonce sa maigre porte de bois, pour déboucher dans la pièce unique ou vivait Cesare, face a une fenêtre grande ouverte. Jetant un oeil par celle-ci, il aperçoit Freyja coursant le pauvre bougre, et tentera de l’arrêter d’un lancé de Shuriken bien placé; sans succès.

Partant a leur suite, il sera vite laissé derrière alors que la course poursuite s’allonge dans une artère plus importante du quartier. Freyja peinera a rattraper le vieil homme, avant que celui-ci ne se prenne les pieds dans une pierre et ne s’étale de tout son long au sol. Ramené a sa demeure ou les attendaient tranquillement Salim, pour y être interrogé.
Malheureusement, les adventores dévoileront bien trop leur jeu pendant la discussion avec Cesare, qui comprendra très vite qu’ils ne connaissent pas l’implication d’Argravio dans l’affaire; ne le soupçonnant même pas, et que leurs promesses d’obtenir les faveurs d’un Maître marchand sonnent bien creuses… De plus, ne fouillant les affaires du Notaire que pour les renverser a même le sol pour l’exaspérer, ils ne remarqueront pas le pot-de-vin que celui-ci détient dans un de ses tiroirs.

Jouant de malice, et sentant le vent tourner, Cesare leur offrira un autre marché. Conscient que les adventores se rapprochent peu a peu des informations qu’ils recherchent, et de la puissance qu’un Maître Marchand peut déployer; surtout lorsque ce qui aurait du être des « pistes fermées » ne le sont pas a cause de la stupidité d’Hakaam, le Notaire leur promettra de leur offrir tout ce qu’il sait, contre la promesse de quitter la ville sous le lendemain soir au maximum, avec le groupe comme escorte, au couvert de la nuit. Après tout… « Elsa est une jolie ville a cette période de l’année ».
Acceptant le marché, Cesare leur révélera qu’il a en effet été employé par un esclave envoyé par Argravio; ne souhaitant lui même pas s’impliquer aussi directement, et qu’il craint dorénavant pour sa vie a connaître un tel secret. Il sera ensuite guidé vers le hangar de l’Exocet pour pouvoir s’y cacher un moment avant de quitter la ville, mettant fin a la journée tandis que la tempête se lève enfin.

  1. Fiat Lux : Au nouveau jour, le groupe décide a nouveau de se répartir les tâches, maintenant presque sûrs de ce qu’il s’est passé… Ne cloche que l’échange de fiole, et le vomitif; ainsi que l’implication de Nabil dans l’histoire.
    Partant pour l’Elegio, les adventores se rendirent de prime abords a la demeure de Nabil abd Manaf, afin de l’interroger et le confronter sur la raison pour la quelle il avait acheté un vomitif deux jours plutôt. Il va de soi que Nabil sera a la fois fortement étonné, mais aussi indigné d’une telle accusation, n’ayant jamais mit les pieds chez Rovito… Sur un très bon rattrapage de situation, grâce aux prouesses diplomates de Salim, ils parviendront néanmoins a calmer le marchand, et entendre son avis sur la question… Jusqu’à ce qu’ils mentionnent Muda Venière. En effet, creusant sa mémoire ( et grâce a un beau double 10 de son coté ), Nabil se remémorera avoir rencontré une dame de ce nom dans la demeure de Vierra, lui ayant quelque peu tapé dans l’oeil. Ne pouvant se remémorer de son emploi ou de la raison de sa présence la bas cependant, il suggérera au groupe de porter la question a Enzo.
    Alors que les PJ s’apprêtent a quitter la demeure du marchand, un rapide coup d’oeil aux documents sur les quels celui-ci travaillait avant leur irruption permit a Salim de remarquer des titres de propriété et des actes de ventes concernant certains entrepôts des docks… Loin de savoir; si il avait employé un exploits, que des reconnaissances de dettes concernant le navire de l’Exocet y figuraient aussi.

Faisant un détour par la demeure d’Argravio, les « de fait » enquêteurs apprendront qu’en effet, Muda Venière travaillait pour Vierra en gage de secrétaire, d’ordinaire occupée aux achats du quotidien, mais étrangement envoyé cette fois a travers la région négocier le rachat d’un vignoble…

Ainsi, les PJ arrivèrent a une conclusion : Hakaam, pour une raison ou une autre, avait assassiné Shaamil ibn Zaher; mais avait été aidé en cela par un tiers parti ayant eu accès a l’emploi du temps des servants, et au domaine de Vierra. Après une vague délibération, l’accusation tomba sur Muda Venière, ayant profité de la notoriété de la querelle entre Shaamil et Argravio pour frapper l’un et faire accuser l’autre avant de fuir… Même si le motif, dans l’histoire, restait mystérieux. Si une autre explication était, aussi, possible, Salim n’y croyait que peu, et Xiong Zhen, élevé dans la tradition de l’Honneur d’Hemlaris niait catégoriquement la possibilité qu’un homme d’honneur comme Argravio puisse se rendre coupable d’une telle manigance. Quant a Freyja… La situation des riches bourgeois d’une ville si loin de chez elle ne la concernait; ni ne l’intéressait, que peu.

Avec ces informations en main, il ne leur restait qu’a faire accuser Hakaam… Mais dur de savoir si la parole d’un simple marchand, et de deux hommes de mains étrangers; et l’une d’elle barbare de surcroît, suffirait a faire pencher la balance du jugement déjà rendu. Ainsi, ils tentèrent de faire passer le fils de Shaamil aux aveux…

  1. Que justice soit faite : Se rendant a l’entré de la demeure d’Hakaam, le groupe se réunit avec Shafeeq pour l’informer de la totalité de ce qu’ils savaient a présent, celui-ci bouillonnant de rage révélation après révélation. Il apparaissait clair pour lui que si cette Muda Venière était certes la commanditaire, c’est l’Elegio qui se chargerait d’elle… Car dans le fond, avec ou sans aide, c’est Hakaam qui prit la décision de tuer son ami, et cela, l’Elegio n’aurait pas son mot a dire dessus.

Interrompu durant leur discussion par Hakaam lui même, outré de voir ces fouineurs sur le pas de sa porte une nouvelle fois, qui les confronta. Niant d’abord toutes accusations, et prétextant que leur situation de « suspects » et « relations d’affaires » ne leur permettrait jamais de rétablir la vérité, il finit par être obligé de reconnaître les faits devant l’amoncellement de preuves déposées devant lui.
Mais qu’importe, il est un marchand; et un puissant a cela ! Même avec toutes ces preuves, c’est Muda Venière qui est la coupable, et non lui… Et il apparaissait alors de plus en plus aux adventores qu’il trouverait surement un moyen d’échapper a la justice … Ce qui offrit a Shafeeq l’occasion parfaite. Comme suggéré par Xiong Zheng, il existe plus d’une manière de réparer un tort, a travers les mers de la séparation.

Ainsi, Shafeeq lui même fit taire Hakaam, le déclarant en duel pour réparer la mort de Shaamil. Et vaurien ou non, Hakaam restait un Lossyan. Sûr du champion que sa fortune pourrait lui acheter, l’homme releva le défi… Et un duel aurait alors lieu sous peu. Cela fait, le groupe et le Maître d’arme prirent finalement la direction du Palais de l’Elegio afin de déposer les preuves dont ils disposaient a Cortez; moyennant 13 andris d’Or en « frais de dossier », dont une partie sera payée par Shafeeq pour obtenir justice, et leurs dépositions.

Le soir même, Argravio Vierra sera déclaré innocent dans l’affaire, tandis que Muda Venière sera elle accusée de meurtre et de conspiration, oeuvrant probablement pour le compte de l’Hégémonie afin de saboter les négociations autour du sort d’Isla Vierra. Hakaam aura vu son jugement être mit en suspend en raison d’un duel judiciaire ayant comme enjeux sa vie, que Shafeeq remportera haut la main. Mais tout cela, le groupe ne l’apprendra qu’a mit chemin vers Elsa, par un courrier leur étant adressé de Vierra lui même pour les remercier. Ils seront ainsi payé 10 Andris d’Or chacun en guise de reconnaissance pour lui avoir sauvé la vie et lavé son nom de la conspiration qui avait eu lieu, et aura même engagé Shafeeq a présent sans emploi comme consultant sur l’Histoire Militaire des mers de la séparation, et Maître d’Arme.
Muda Venière sera, quant a elle, retrouvée quelques semaines plus tard, assassinée le long d’une route, amenant tout le monde a spéculer qu’elle aura trouvé son destin de la main d’un groupe de bandit, sans jamais songer a la rétribution qui l’avait suivie. Après tout, il serait mal vu de laisser autant de pistes ouvertes…

L’Ile d’Isla Vierra sera

  1. Conclusion : Dans l’affaire, les adventores auront résolu l’enquête en y apportant une réponse, sans savoir si ils étaient dans le juste ou dans l’erreur. Ce faisant, ils se sont tout de même taillé une petite réputation, tant a travers l’Elegio pour avoir apporté la lumière sur une vaste conspiration, qu’auprès de Fluvio Rovito pour le tact dont aura fait preuve Xiong Zhen.
    Ils conservent un allié de choix en Argravio Vierra, convaincu a présent de la loyauté des PJ, ainsi qu’un ami en la personne de Shafeeq, les remerciant profondément de lui avoir permit d’obtenir une justice plus personnelle quant a l’assassin de son ami.
    Salim et Freyja gagne en contact Nabil, ce premier car étant la clé d’une nouvelle série d’intrigue que lui réserve le marchand, et la seconde pour lui avoir tapé dans l’œil. Car Nabil reviendra causer du tort a nos chers adventores.

Voila ce qui conclu la double session de Panier de Crabe, qui aura bien duré 12 heures de jeu.
Étrangement, les PJ se sont vraiment mit en tête que Muda Venière était la mastermind derrière toute cette intrigue, sans trop de raisons…

1 J'aime